Peines et pénalité au Canada. Autour des travaux de Pierre Landreville

Volume 40, no 2 (Automne 2007)

Table des matières

  • Marion Vacheret : Introduction. Le chercheur dans la cité
  • Alvaro P. Pires : Une « utopie juridique » et politique pour le droit criminel moderne ?
  • Pierre Landreville : Grandeurs et misères de la politique pénale au Canada : du réformisme au populisme
  • Philippe Robert : Les transformations de la pénalité
  • Pierre Lalande : Des solutions de rechange à l’incarcération : pour un peu plus de modération, d’équité et d’humanité
  • Dan Kaminski : L’éthique du réductionnisme et les solutions de rechange
  • Hélène Dumont : Quand droit et criminologie se rencontrent
  • Lucie Lemonde : Landreville et les détenu(e)s de par ici
  • Sandra Lehalle : Les droits des détenus et leur contrôle : enjeux actuels de la situation canadienne
  • Philippe Mary : Libération conditionnelle et gestion des risques. Le cas des condamnés pour faits de moeurs en Belgique
  • Jean-Paul Brodeur : De grandes espérances

Ce numéro de Criminologie «Peines et pénalité au Canada. Autour des travaux de Pierre Landreville» réunit un groupe de chercheurs européens et canadiens proches de cet auteur qui a longtemps été directement impliqué tant dans la mise en oeuvre de diverses politiques et mesures pénales que dans les débats les entourant. Plus qu’un hommage, les sociologues de la peine que nous avons rassemblés ici tentent non pas uniquement de retracer son parcours, mais également de dégager les grandes tendances qui ont pu marquer les politiques pénales québécoises et canadiennes et à un moindre degré celles de certains pays d’Europe, au cours des dernières décennies.

Choix d’éditeurs, le domaine étant extrêmement vaste, nous avons sélectionné quelques mesures qui nous ont semblé les plus représentatives des politiques pénales canadiennes comme des orientations du Canada en matière de pénalité. Ainsi, Pierre Landreville et Philippe Robert dressent un portrait général de la situation dans leurs pays respectifs. Pour leur part, Dan Kaminski et Pierre Lalande abordent la question des mesures alternatives à l’emprisonnement, mesures dont Pierre Landreville se fit le grand défenseur. De leur côté, Lucie Lemonde et Sandra Lehalle nous rappellent qu’en matière de droit des personnes incarcérées, le Canada fait depuis longtemps figure de proue, figure pour laquelle se battit Pierre autant par son implication sociale que ses travaux de recherche. Enfin, à l’heure d’une «gestion des risques» depuis longtemps mise en cause par Landreville, Philippe Mary analyse le durcissement des politiques de libération conditionnelle en Belgique.

Éclairée par de courts textes de Jean-Paul Brodeur, Alvaro Pires et Hélène Dumont, la réflexion qui se dégage de l’ensemble amènera très certainement le lecteur à non seulement saisir toute la spécificité canadienne en matière pénale, mais également à prendre conscience que nous sommes aussi – et peut-être surtout – des «chercheurs dans la cité».

HORS THÈME
Véronique Strimelle et Sylvie Frigon : Femmes au-delà des murs : le sens de la quête d’emploi chez les femmes judiciarisées et les intervenants au Québec


Sous la direction de Marion Vacheret et Philippe Mary

Retour

Attention - Votre version d'Internet Explorer est vieille de 17 ans et peut ne pas vous offrir une expérience optimale sur le site du CICC. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif ou académique dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.