Le cybercrime

Volume 39, numéro 1 (Printemps 2006)

  • Stéphane Leman-Langlois et Marc Ouimet : Introduction
  • Marc Ouimet : Réflexions sur Internet et les tendances de la criminalité
  • Benoît Gagnon : Les opérations terroristes réseaucentriques
  • Gary T. Marx  : Mots et mondes de surveillance : Contrôle et contre-contrôle à l’ère informatique
  • Stéphane Leman-Langlois : Questions au sujet de la cybercriminalité, le crime comme moyen de contrôle du cyberespace commercial
  • John L. McMullan et David C. Perrier : La sécurité du jeu et le jeu de la sécurité : piratage, loi et politique publique
  • Francis Fortin et Julie Roy : Profils des consommateurs de pornographie juvénile arrêtés au Québec : l’explorateur, le pervers et le polymorphe

Avec la démocratisation d’internet est apparu un nouveau phénomène d’intérêt criminologique appelé cybercrime. La cybercriminalité est un terme générique qui désigne une grande variété de comportements criminels. Que l’on parle de nouvelles formes de crime ou de crimes traditionnels commis par l’entremise des nouvelles technologies de communication, il est difficile d’avoir un portrait d’ensemble du phénomène. Or, bien que peu de données existent pour faciliter notre réflexion, il est certain que les atteintes aux biens, aux personnes ou à l’ordre public, commises au moyen de ces technologies iront en s’accroissant au fil du temps. Il appert qu’Internet sera l’intermédiaire d’un nombre grandissant de crimes simplement parce que c’est par son truchement que les transactions humaines et commerciales se font de plus en plus. Les textes de ce numéro thématique se situent à des niveaux de réflexion et de recherche variés. Certains décrivent l’utilisation de technologies à des fins criminelles; d’autres montrent l’apparition de crimes qui seraient impossibles sans ces technologies; d’autres enfin décrivent l’effet de l’utilisation d’outils nouveaux sur les comportements et sur les individus. Nous pouvons également penser le cyberespace comme un contexte social, politique et individuel auquel les individus appartiennent, bien sûr à différents niveaux d’implication personnelle, mais dont l’augmentation à court terme est incontestable. Dans ce cybercontexte, les notions de sécurité, de liberté, de confiance, d’opportunité, de comportement, etc., prennent toutes des connotations différentes de celles qui ont cours dans la réalité sociale ordinaire.

HORS THÈME :
Marc Tourigny Ph. D., Nico Trocmé Ph. D., Sonia Hélie Ph. D. et Marie-Claude Larivée : Facteurs associés à la décision de recourir au Tribunal de la jeunesse lors de l’orientation des mesures de prise en charge

Visiter la page de Stéphane Leman-Langlois
Visiter la page de Marc Ouimet

Sous la direction de Marc Ouimet et Stéphane Leman-Langlois

Retour

Attention - Votre version d'Internet Explorer est vieille de 17 ans et peut ne pas vous offrir une expérience optimale sur le site du CICC. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif ou académique dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.