14 octobre 2020 - 11h45 à 12h30

La fabrique collective de la culture d’agence

Les styles d’intervention dans la mise en œuvre de l’emprisonnement avec sursis​

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mercredi 14 octobre 2020
11h45 à 12h30

Inscription gratuite requise à la visioconférence ZOOM

Résumé

L’emprisonnement avec sursis ou peine d’emprisonnement purgée dans la collectivité, est une peine hybride qui remplit des objectifs à la fois punitifs et réhabilitatifs, parfois source de tensions. Au Québec, cette peine est gérée depuis 2007 par des agences de surveillance communautaires, sous contrat avec le Ministère de la Sécurité Publique. Ces agences sont connectées au système pénal, tout en s’intégrant dans un contexte plus local. Comme milieux sociaux et humains, elles jouent un rôle important dans les pratiques professionnelles en proposant un cadre aux pratiques individuelles, et peuvent également contribuer à créer des standards de références ou une culture d’intervention au sein d’un groupe. 

À partir d’une perspective intermédiaire entre le système pénal et les pratiques individuelles, et d’une conception multidimensionnelle de la punition, cette conférence s’intéresse à la manière dont les organismes communautaires définissent et organisent leurs missions auprès des personnes contrevenantes dans le cas de la peine de sursis à partir de leur positionnement entre contrôle et réinsertion sociale. Les résultats présentés sont issus d’une enquête ethnographique effectuée au sein de 8 agences de surveillance communautaires situées dans l’ensemble du Québec. La présentation cherchera à comprendre:

1) comment se définissent les styles d’intervention des agences dans le cadre de la tension inhérente à la peine de sursis; 

2) comment se construisent et se véhiculent ces styles au sein de chacune des agences.


Conférencière

Elsa Euvrard est professeure adjointe à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche en réinsertion sociale des personnes contrevenantes du Québec. Elle a complété en 2019 un doctorat en criminologie à l’Université de Montréal.

Ses recherches, fondées sur diverses méthodes de terrain (ethnographies, analyses documentaires, entrevues), s’intéressent aux politiques et aux pratiques judicaires et pénales autour de la réinsertion sociale et de la surveillance communautaire.

Affiche de la conférence

Événements

Attention - Votre version d'Internet Explorer est vieille de 15 ans et peut ne pas vous offrir une expérience optimale sur le site du CICC. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif ou académique dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.