Conférence

31 mai 2024 - de 11h45 à 13h00.

Mesurer les forces des jeunes personnes contrevenantes ? Pourquoi et comment ?

Conférence-midi de Cécile Mathys, Geneviève Parent, Nadège Brassine.
Vendredi 31 mai 2024, de 11h45 à 13h00.
En Zoom seulement.

Inscription obligatoire

uqo.jpg (petite - 300 x 200 free) liege.png (petite - 300 x 200 free)


Résumé  :

 La SAVRY et la SAPROF-YV sont généralement utilisées pour mesurer les facteurs de protection chez les jeunes contrevenants. Bien que ces outils présentent de bonnes propriétés psychométriques, ils ne mesurent que les aspects positifs dans la vie du jeune qui ont un effet protecteur au moment de l’évaluation. Les forces, pour leur part, peuvent être présentes sans pour autant être mobilisées (Ward, 2017) et ne pas encore revêtir cet effet protecteur (Serin et al., 2016). Les outils mesurant les facteurs de protection ne mesurent ainsi qu’une facette des aspects positifs dans la vie des jeunes. L’objectif de cette conférence est de présenter le premier instrument consacré à l’évaluation structurée des forces chez les jeunes personnes contrevenantes, le Strengths / Structured Assessment for Youth (S/SAY), comprenant l’ancrage théorique et le descriptif de l’instrument, ainsi que ses propriétés psychométriques évaluées au Québec et en Belgique francophone.

Conférencières :

cecil.jpg (petite - 300 x 200 free)

Cécile Mathys, Ph.D. 
cecile.mathys@uliege.be 
Professeure, Département de criminologie, Université de Liège 

Professeure Mathys travaille auprès des jeunes personnes contrevenantes depuis 17 ans. Ses travaux portent sur le développement des approches centrées sur les forces, tant au niveau de l’évaluation que de l’intervention, et de leur diffusion auprès des milieux de terrain.  

genevieve.jpg (petite - 300 x 200 free)

Geneviève Parent, Ph.D. 
genevieve.parent@uqo.ca 
Professeure, département de psychoéducation et de psychologie, UQO 

Professeure Parent s’intéresse depuis plus de 15 ans à l'évaluation du risque de récidive (facteurs de risque et de protection), la prise en charge des jeunes personnes contrevenantes et la mise en œuvre des pratiques probantes.  

 

nadege.jpg (petite - 300 x 200 free)

Nadège Brassine, étudiante au Ph.D. 
nadege.Brassine@uliege.be
Étudiante au doctorat, Département de criminologie, Université de Liège 

Diplômée d’un master en criminologie, Nadège Brassine écrit une thèse qui (1) cherche à valider l’intégration des forces dans l’évaluation des jeunes personnes contrevenantes et (2) s’intéresse au climat social et à la motivation de ces jeunes en milieu résidentiel. 

Événements

Attention - Votre version d'Internet Explorer est vieille de 19 ans et peut ne pas vous offrir une expérience optimale sur le site du CICC. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif ou académique dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.