5 novembre 2014

Sarah Paquette et Stéphanie Langevin se distinguent au dernier congrès de l’ATSA

Deux étudiantes du Groupe de recherche sur les agresseurs sexuels (GRAS) se sont distinguées au dernier congrès de l’ Association for the Treatment of Sexual Abusers, (ATSA), qui s’est déroulé à San Diogo, aux États-Unis, du 29 octobre au 1 novembre dernier.

Sarah Paquette, encadrée par notre chercheure Franca Cortoni, s’est vue décerner une bourse de recherche de 7,500$ qui lui permettra de subventionner son projet doctoral intitulé « Online child sexual abuse: A study of offense-supportive cognitions of men accused of child pornography and child luring ». 

L’ATSA a octroyé, par ailleurs, deux prix pour les meilleures recherches étudiantes présentées par affiche. Cette année à nouveau, tout comme l’an dernier, ce sont deux étudiantes du GRAS qui se sont distinguées en les obtenant, à savoir :

  • Sarah Paquette, qui a reçu ce second prix pour son étude sur les théories implicites des cyberagresseurs sexuels ;
  • Stéphanie Langevin, encadrée par Jean Proulx, qui a également reçu ce prix pour son étude sur la vie sexuelle des agresseurs sexuels.

L’ATSA encourage, par l’octroi de bourses et de prix,  la recherche étudiante de niveau doctorat sur les causes et le traitement de l’agression sexuelle ou la victimisation sexuelle. 

Attention - Votre version d'Internet Explorer est vieille de 17 ans et peut ne pas vous offrir une expérience optimale sur le site du CICC. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif ou académique dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.